L’an deux mil dix-sept et le jeudi vingt-neuf juin, s’est tenue dans la salle de réunion de la Direction Régionale de l’Eau et de l’Assainissement de la région du Centre-Est, la 21ème  session du Comité Régional de Pilotage du Programme National d’Approvisionnement en Eau Potable (PN-AEP) et du Programme d’Assainissement Eaux Usées et excréta (PN-AEUE).

 La session a été présidée par Monsieur Abdoulaye BASSINGA, Secrétaire Général de la Région du Centre-Est, président du CRP/PN-AEP et PN-AEUE. Elle a débuté à 9h40mn par le mot de bienvenue du président. Cette session avait pour but de faire le bilan des exécutions physiques et financières du premier semestre de l’année 2017, d’ajuster les programmations et d’échanger sur les difficultés rencontrées afin d’adopter de nouvelles stratégies pour une mise en œuvre effective et efficiente des activités des volets eau potable et assainissement dans la région du Centre-Est.

Des  communications, il ressort qu’au  cours du premier semestre, pour ce qui est du volet AEP, les réalisations/réhabilitations des forages et des AEPS sont peu satisfaisantes. En effet, sur la base de la programmation initiale faite par les différents acteurs et communiquée à la DREA-CES, sur 96 nouveaux forages programmés, 16 ont été réalisés soit un taux d’exécution de 16,7%.  Sur quatre (04) AEPS neuves et 29 réhabilitations prévues et programmées, le taux d’exécution physique est nul. Ces faibles taux sont particulièrement dus au fait que ce premier semestre a été consacré à la procédure de passation des marchés et au démarrage des différents travaux.

Du volet Assainissement,le bilan à mi-parcours fait ressortir un taux d’exécution physique des latrines dans les écoles de 30% et un taux d’exécution physique des latrines familiales de 48%. Sur une programmation iniale de 37 latrines scolaires et 2 968 latrines familiales, 11 ont pu étre réalisées en mileeu scolaire et 1 328 dans les concessions. Le taux d’exécution pysique des latrines Publiques et des centres de santé reste nul.

On note également le renforcement de capacité de 30 AUE et 30 artisans réparateurs au cours de ce second semestre sur le système de gestion des ouvrages hydrauliques. Les Secrétaires Généraux, les Comptables et les Maires des communes ont aussi bénéficiés d’une formation sur les procédures de passation en marchés publics.

  
Les difficultés majeures relevées à cette rencontre concernent le disfonctionnement de certains conseils municipaux, ayant entrainé la non adoption des PPM et la longue période de perturbation des services du circuit financier liée aux multiples manifestations syndicales. Il a été proposé  le respect  des délais de traitement des dossiers à tous les niveaux pour l’atteinte de meilleurs résultats au second semestre.  

Juste du test!

 

{htmlmap 1} 

Agence de la Comoé | Agence du Gourma | Agence du Liptako | Agence du Mouhoun | Agence du Nakambé

Aller au haut